À la recherche de l’autonomie des établissements

Feyfant Annie (2017). À la recherche de l’autonomie des établissements. Dossier de veille de l’IFÉ, N° 118, Mai. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 118-mai-2017

Résumé

Alors qu’en France l’autonomie des établissements scolaires est revenue dans les débats, à l’occasion de la campagne pour les élections présidentielles, la question se pose des modalités de cette autonomie. Les options imaginées sont-elles inspirées par celles qui ont été choisies dans les différents pays européens ? Les justifications qui en sont données par les responsables éducatifs de ces mêmes pays permettent-elles d’éclairer les choix à venir ?

Le Dossier de Veille de l’IFÉ de mai 2017 explore la littérature de recherche afin de décrire les facteurs de cette décentralisation aux portes de l’établissement et pour les acteurs au sein de l’établissement. Au-delà de l’autonomie structurelle, certaines recherches se sont intéressées à l’autonomie pédagogique de l’établissement, aux personnels participant de cette autonomie et, pour quelques unes d’entre elles, à l’impact sur les apprentissages.

Continuer la lecture de À la recherche de l’autonomie des établissements

Je dis, tu parles, nous écoutons : apprendre avec l’oral

Gaussel Marie (2017). Je dis, tu parles, nous écoutons : apprendre avec l’oral. Dossier de veille de l’IFÉ, n°117. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 117-avril-2017

Résumé

La maitrise des compétences orales et des habilités de communication est un véritable instrument de pouvoir et d’ascension sociale. Ces compétences sont sélectives dans un grand nombre de domaines de la vie quotidienne et professionnelle et leur apprentissage est un enjeu déterminant pour l’égalité des chances.  Les jeunes enfants apprennent à parler spontanément mais l’École est chargée de transmettre le « langage légitime », celui de la culture scolaire et des savoirs savants.

Des recherches montrent que la source de l’échec scolaire serait langagière et que la réussite dans les apprentissages serait corrélée à la capacité à « bien parler » le français. Le lien entre difficultés scolaires et compétences linguistiques socialement déterminées se tisse dès les premiers apprentissages à l’école maternelle pour se renforcer au début de l’école élémentaire.

Un des rôles de l’école est donc de permettre aux élèves de maitriser des registres de langages adaptés aux situations et contextes auxquels ils sont confrontés. Pour mieux cerner les enjeux liés aux questions de l’oral à l’école, ce Dossier de veille s’intéressera aux relations entre le langage et la construction de la pensée, la façon dont l’expression orale conditionne les apprentissages et les enjeux liés à l’oral pour l’adaptabilité sociale et la réussite scolaire. Une deuxième partie abordera la place des activités langagières dans l’enseignement et ce que peut être une didactique de l’oral.

Continuer la lecture de Je dis, tu parles, nous écoutons : apprendre avec l’oral

Recherche ou enseignement : faut-il choisir ?

Endrizzi Laure (2017). Recherche ou enseignement : faut-il choisir ? Dossier de veille de l’IFÉ, n°116, mars. Lyon : ENS de Lyon

Disponible au format PDF (48 pages) : 116-mars-2017

Résumé

Toutes les universités, tous les universitaires s’engagent-ils simultanément sur la qualité de la recherche et de l’enseignement ? Ce dossier examine les tensions propres à ce couplage fondateur à la lumière de quelques travaux de recherche récents, français et européens.

Une première partie s’intéresse à l’évolution des missions dévolues aux universités et aux processus de différenciation qui revisitent le modèle humboldtien du XIXe siècle. Une deuxième partie analyse la diversification des modes d’entrée dans la carrière académique et la structure française des emplois scientifiques et pédagogiques. La troisième partie porte sur le travail académique et les asymétries fonctionnelles liées aux tâches de recherche et d’enseignement, et examine les facteurs influençant l’orientation différenciée des activités. Continuer la lecture de Recherche ou enseignement : faut-il choisir ?

EMI : Partir des pratiques des élèves

Joubaire Claire (2017). EMI : partir des pratiques des élèves. Dossier de veille de l’IFÉ, n°115, janvier. Lyon : ENS de Lyon

Disponible au format PDF : 115-janvier-2017

Résumé

Ce Dossier de veille interroge la notion d’éducation aux médias et à l’information, et présente des travaux de recherche récents qui permettent de cerner les contours des pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en mettant en cause les stéréotypes associés aux générations familiarisées au numérique depuis l’enfance.

La première partie retrace l’histoire de l’émergence de la notion d’éducation aux médias et à l’information (EMI) afin de la définir. Telle qu’elle est promue par l’UNESCO, l’EMI est la traduction française de media and information literacy (MIL), un concept très large qui associe au sein d’une même notion différentes littératies, comme la maitrise de l’information, la maitrise documentaire, la sensibilisation à la liberté d’expression et d’information, l’éducation à l’informatique, au numérique, aux jeux, au cinéma, à la télévision, à l’actualité, au décodage de la publicité, aux médias au sens le plus large. En France, l’éducation aux médias et à l’information fait depuis quelques années l’objet de travaux transdisciplinaires alliant des chercheur.se.s s’inscrivant dans le champ de l’éducation aux médias, de la culture de l’information et de l’éducation aux TIC.

La seconde partie du dossier présente, sans volonté d’exhaustivité, des travaux récents cherchant à cerner les pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en particulier du secondaire. Elle montre comment est mise à mal par les chercheur.se.s l’idée d’une génération homogène de « natifs numériques », pour faire apparaitre l’hétérogénéité des pratiques réelles des élèves, c’est-à-dire des  usages individuels des outils qu’ils utilisent, mais aussi des représentations qu’ils développent à leur sujet. Si le numérique facilite l’accès des jeunes à l’information, remettant ainsi en partie en cause la vision traditionnelle du rôle des enseignant.e.s, il fait l’objet d’un apprentissage loin d’être intuitif.

Continuer la lecture de EMI : Partir des pratiques des élèves

La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques

Reverdy Catherine (2016). La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 114, décembre. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 114-decembre-2016.

Résumé

À l’heure où le travail en équipe, l’intelligence collective et le travail collaboratif en projet sont ancrés dans le monde du travail, que les idées de collectifs citoyens, de fablabs et d’échanges de savoirs se développent, que se passe-t-il à l’école ? Comment la coopération est-elle envisagée ? Comment les compétences des élèves à coopérer sont-elles travaillées ?

Ce Dossier interroge la manière de mettre en œuvre la coopération dans les classes, à l’appui des recherches en éducation. Il y a de nombreux paramètres qui entrent en jeu lors des situations de coopération entre élèves, comme l’influence des relations et des tensions entre élèves, la place sociale accordée à chaque élève, l’habitude de la classe à coopérer, le contexte culturel de chaque pays qui incite plus ou moins explicitement les élèves à s’engager collectivement dans l’apprentissage, ou au contraire à travailler de manière plus individuelle, etc. Ce Dossier fait le point sur les avancées des recherches (en psychologie, en sciences de l’éducation, en didactique…) autour de la question de la coopération entre élèves, notamment par l’examen des relations entre la coopération et l’apprentissage : les élèves apprennent-ils mieux à plusieurs ? Faut-il plutôt un accord ou un désaccord entre les élèves pour qu’ils puissent chacun exprimer leur point de vue et comprendre celui des autres élèves ? Comment étudier les échanges entre eux pour trouver les traces d’un éventuel apprentissage ?

Côté enseignement, pour mettre en place cet apprentissage coopératif, l’enseignant.e peut organiser les situations de coopération selon différentes modalités qui dépendent des objectifs d’apprentissage visés : ce peut être le tutorat, où un.e élève est expert.e, l’autre novice ; ou encore l’aide spontanée entre les élèves, pour pallier aux difficultés ponctuelles. Mais la coopération évoque d’abord le travail en petits groupes autour d’une activité précise : comment choisir les élèves des groupes ? Combien en faut-il par groupe ? Quelles sont les activités qui nécessitent une situation de coopération ? Faut-il utiliser un système de récompense pour motiver les groupes ? Autant de questions qu’aborde ce Dossier de veille, en explicitant la manière dont les recherches sur l’apprentissage en coopération peuvent nourrir les différentes pratiques existantes, et comment elles s’inspirent en même temps de ces pratiques, rendant par là-même vaine et simpliste toute tentative d’application directe des unes vers les autres.

Continuer la lecture de La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques

Dossiers et notes de veille en éducation