Archives de catégorie : Formation et développement professionnel des enseignants

À la recherche des effets des réformes du collège sur les pratiques collectives enseignantes. Réflexions issues d’une enquête européenne

Reverdy Catherine (2019). À la recherche des effets des réformes du collège sur les pratiques collectives enseignantes. Réflexions issues d’une enquête européenne. Note de recherche. Lyon : Institut français de l’Éducation-ENS de Lyon.

 

Disponible au format PDF : Reverdy_2019_Note de recherche_Projet Crosscut

 

Résumé

Dans cette note de recherche exploitant les données d’une enquête réalisée en 2016-2017 à l’occasion du projet “Cross-curricular Teaching”, nous avons analysé le quotidien des enseignant.e.s et des personnels de direction de cinq collèges français à travers leurs difficultés, leurs attentes et leur adaptation à des changements majeurs issus de la dernière réforme du collège à la rentrée 2016.

Cela nous a permis de montrer que la dimension collective du travail au niveau de l’établissement devient la norme, entrainant ces nouveaux collectifs professionnels à des équilibres peu stables entre l’utilisation de leur (faible) autonomie pédagogique et la gestion des contraintes très fortes imposées en même temps par le niveau national.

 

Sommaire

  1. Contexte de l’enquête autour de l’enseignement transversal dans cinq collèges français
  2. Discussion des résultats de l’enquête CROSSCUT
  3. L’interdisciplinarité suppose la constitution d’un collectif enseignant
  4. Les collèges étudiés dans l’enquête CROSSCUT face à la réforme du collège
  5. Conclusion : Des collectifs d’établissement fragiles à préserver et à accompagner
  6. Références bibliographiques
  7. Notes

Continuer la lecture de À la recherche des effets des réformes du collège sur les pratiques collectives enseignantes. Réflexions issues d’une enquête européenne

Commencer à se former pour enseigner

Joubaire Claire (2019). Commencer à se former pour enseigner. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 131, septembre . Lyon : ENS de Lyon.

(Egalement en ligne sur le site de l’IFE : http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=131&lang=fr)

Disponible au format PDF : 131-septembre-2019

 

Résumé

Ce Dossier fait le point sur un certain nombre de recherches et de rapports récents consacrés à la formation des enseignant.e.s, et plus particulièrement à leur formation initiale. Sans chercher l’exhaustivité, il se concentre sur la construction des liens entre les modalités de formation et les difficultés du métier enseignants : de quelle façon la formation initiale peut-elle faciliter leurs premiers pas dans le métier et leur insertion professionnelle ?

La première partie est consacrée au défi d’apprendre un métier de plus en plus complexe : elle cherche à cerner ce que la recherche nous apprend sur les caractéristiques des enseignant.e.s débutant.e.s, puis s’intéresse aux dispositifs de formation initiale, d’une grande variété, qui tentent de répondre aux besoins de formation identifiés chez les enseignant.e.s novices. La seconde partie s’intéresse quant à elle aux structures et aux organisations qui pourraient permettre de repenser la formation initiale. Elle met en valeur les pistes pour envisager une formation initiale centrée sur le métier, les recherches en formation centrées sur l’activité enseignante, et pointe l’intérêt, pour améliorer la formation initiale des enseignant.e.s, de professionnaliser la formation ainsi que les formateurs et formatrices.

Continuer la lecture de Commencer à se former pour enseigner

L’interculturel à l’école : quels cadres de référence ?

Ravez Claire (2019). L’interculturel à l’école : quels cadres de référence ? Dossier de veille de l’IFÉ, n°129, mars. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 129-mars-2019

Résumé

Que recouvre la notion d’interculturel depuis son apparition dans les politiques et les pratiques éducatives dans les années 1970, principalement en France et en Europe ? L’usage de ce terme polysémique a occasionné de nombreuses propositions et autant de critiques, qui ont appelé à une mise au point dans le cadre d’un Dossier de veille – cadrage qui reste approximatif au vu de la diversité des angles d’analyse en cours dans la communauté scientifique sur cette question. L’interculturel interroge en effet les temporalités, les lieux et les échelles des interactions entre des interlocuteurs et interlocutrices identifié.e.s et/ou s’identifiant comme culturellement différent.e.s, dans des cadres à la fois scolaire et extrascolaire.

Les enjeux éducatifs liés à un questionnement autour de l’interculturel sont doubles, ce qui les rend d’autant plus difficiles à appréhender et à mettre en oeuvre : d’une part préparer les élèves à vivre et travailler dans un monde où les multiples formes de mobilité font de la coopération avec des personnes venant d’horizons divers une nécessité, d’autre part accompagner les enseignant.e.s et les autres personnels de la communauté éducative à penser et prendre en charge ces mêmes évolutions, dans le cadre cette fois de l’exercice de leur métier au quotidien, à l’heure actuelle. Quelles conséquences ces mutations ont-elles sur les enseignements et les démarches pédagogiques, sur la connaissance des élèves ou les identités professionnelles des praticien.ne.s de l’enseignement et de la recherche ? Ces questions ont été abordées dans ce Dossier de veille principalement au travers des enseignements de langues vivantes et de ceux liés aux sciences du monde social.

Le Dossier de veille reprend ainsi les termes de ces débats en élargissant progressivement la réflexion de l’expérience scolaire des élèves aux choix éducatifs, sociaux et politiques qui les sous-tendent.

Le premier chapitre s’intéresse au plus près aux acteurs et actrices des systèmes éducatifs, principalement élèves et enseignant.e.s, dans leur exposition et leur rapport à différents outils mobilisés dans le cadre de dispositifs à visée de formation interculturelle de plus en plus expérientiels.

Le deuxième chapitre resitue cet état des lieux à partir des travaux menés dans la communauté des didacticien.ne.s des langues-cultures, dont les membres articulent diverses grilles de lecture de l’interculturel depuis la constitution de leur discipline, née justement à la croisée d’une division du travail scientifique, politique et éducatif sur l’interculturel.

Un dernier chapitre élargit la réflexion aux finalités, sous-jacentes dans les deux premières parties, que les tenants des paradigmes de l’éducation puis de la compétence interculturelle ont progressivement attribué à cet objet.

Continuer la lecture de L’interculturel à l’école : quels cadres de référence ?

Le travail collectif enseignant, entre informel et institué

Gibert Anne-Françoise (2018). Le travail collectif enseignant, entre informel et institué. Dossier de veille de l’IFÉ, n°124, avril. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 124-avril-2018

Résumé

Dans un contexte de complexification du métier d’enseignant, générant parfois des abandons, le travail collectif constitue-t-il une piste ? Quelle est la réalité des termes « travail collectif » ou « collectif enseignant » ? Dans quelle mesure le travail collectif ou collaboratif des enseignant.e.s est-il profitable ? Quels changements induit-il sur le travail des enseignant.e.s ?

La première partie de ce Dossier de Veille n°124 d’avril 2018, examine le contexte et les besoins de travail collectif enseignant et en dégage les principaux enjeux à l’aune des travaux scientifiques récents. Y sont détaillés en particulier les concepts anglo-saxons de Communautés d’apprentissage professionnels (CAP).

La deuxième partie s’intéresse aux conditions d’émergence des collectifs : engagements choisis, recherches, formations, dispositifs d’inclusion. Les formes que prennent ces collectifs sont développées avec de nombreux exemples dans le contexte français.

La troisième partie, s’appuyant sur des modèles issus de la littérature scientifique internationale, identifie les caractéristiques des Communautés d’apprentissage professionnelles susceptibles de soutenir l’efficacité professionnelle et de permettre une reconnaissance collective du métier. Continuer la lecture de Le travail collectif enseignant, entre informel et institué

Développer l’esprit critique par l’argumentation : de l’élève au citoyen

Gaussel Marie  (2016). Développer l’esprit critique par l’argumentation : de l’élève au citoyen. Dossier de veille de lIFÉ, février, n° 108. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF :108-février-2016

Résumé

On assiste depuis quelques années à un intérêt grandissant pour les pratiques argumentatives dans l’école. L’argumentation trouve une place renouvelée dans les programmes de la scolarité obligatoire dans de nombreux pays, tant comme objet d’apprentissage que comme élément d’une démarche critique propice au développement d’un posture citoyenne. En France, le domaine 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture place les démarches argumentatives au cœur de la formation de la personne et du citoyen pour la transmission de valeurs fondamentales et de principes inscrits dans la constitution. Acquérir la capacité de juger par soi-même, développer un sentiment d’appartenance à la société, participer activement à l’amélioration de la vie commune sont des objectifs que l’École a pour mission d’enseigner. Avec l’avènement de l’enseignement moral et civique en 2015, c’est aussi l’éducation à la citoyenneté et sa mise en œuvre qui viennent renforcer l’idée d’un enseignement de la pensée réflexive et de l’esprit critique via les principes contenus dans les débats argumentés et discussions à visée philosophique ou toute autre méthode qui met en valeur une pratique démocratique. Si l’argumentation est aujourd’hui sollicitée comme méthode d’apprentissage en classe, elle est également objet d’étude en tant que style littéraire, style rhétorique, pratique langagière, dans l’analyse du discours, comme moyen de communication et comme phénomène linguistique. Dans ce Dossier de veille consacré aux pratiques argumentatives, nous nous intéresserons au développement de la pensée critique, à l’impact de l’enseignement des procédés argumentatifs sur la forme scolaire, à leur influence sur la formation des élèves comme futurs citoyens mais aussi sur leurs capacités à devenir des individus capables de réfléchir par eux-mêmes. Continuer la lecture de Développer l’esprit critique par l’argumentation : de l’élève au citoyen