Archives de catégorie : Inégalités scolaires et sociales

Éduquer à l’urgence climatique

Gibert, Anne-Françoise (2020). Éduquer à l’urgence climatique. Dossier de veille de l’IFÉ, n°133, mars . Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 133-mars-2020

Résumé

A la lumière de travaux internationaux, ce dossier de veille s’attache à mieux comprendre la complexité d’une éducation au changement climatique (ECC) qui apparait aujourd’hui plus que jamais nécessaire.

La première partie examine cette éducation sous l’angle de la notion de littératie ou d’alphabétisation climatique avec un focus sur la littératie énergétique. Quelles sont les connaissances, attitudes et comportements des élèves, des citoyen.ne.s et des enseignant.e.s en matière d’énergie, et quels liens font-ils ou font-elles avec l’empreinte carbone ? Que révèlent les tests scolaires à grande échelle sur cette question, et comment s’articulent les différentes composantes de la littératie énergétique ?

La deuxième partie s’attache à explorer en quoi cette question du changement climatique est une question socialement vive, qui requiert d’intégrer la question des valeurs. En particulier, la question de l’atténuation suppose d’être abordée en prenant en compte ses dimensions philosophique et morale. Dans un contexte consumériste dominant, l’éducation au changement climatique, marquée d’incertitudes, implique la formation d’un esprit critique basé sur une formation aux médias, qui interroge le rapport aux vérités. Aussi la formation des enseignants est appelée à aborder la prise en compte des ces questions, par une formation à l’éthique, aux controverses, la prise en compte de l’aspect politique des questions socialement vives et un encouragement à intégrer des savoirs évolutifs non stabilisés ne pouvant être traités que dans un cadre interdisciplinaire.

La dernière partie aborde la possibilité d’une formation à l’écocitoyenneté active vécue à l’intérieur des établissements. C’est la conclusion de plusieurs revues de littérature américaines sur l’éducation au changement climatique, qui se retrouve également dans les derniers travaux de nombreuses chercheur.se.s français et canadiens en éducation à l’environnement. Face à la nécessité de développer des compétences d’atténuation (pour limiter les effets du changement climatique) et d’adaptation, le dossier interroge l’approche réductrice des écogestes pour s’intéresser aux conditions d’apprentissage d’une transition énergétique et de compétences de résilience. Ce dossier pose la question de la possibilité d’une éducation transformative et critique.

 

Continuer la lecture de Éduquer à l’urgence climatique

Edubref : D’où vient l’école inclusive ?

Reverdy Catherine (2019). D’où vient l’école inclusive ? Edubref, février. Lyon : ENS de Lyon.

 

Disponible au format PDF : Edubref-fevrier-2019

Download Edubref (English): Edubref-february-2019-EN

 

La série Edubref

La série Édubref, lancée par l’équipe Veille & analyses de l’IFÉ au printemps 2018, propose en 4 pages une lecture très condensée des apports des recherches sur des questions éducatives.

 

En France, l’école inclusive est principalement associée à l’idée de scolariser les enfants et les jeunes en situation de handicap. Au niveau international, il s’agit surtout d’éviter l’exclusion d’élèves qui ont des besoins éducatifs particuliers, quels qu’ils soient, en les accompagnant au plus près de leurs besoins. Pour aborder la manière dont l’école inclusive se décline selon les contextes, voici quelques repères historiques et conceptuels autour de cette notion, en parallèle du Dossier de veille de l’IFÉ n° 127 : Apprendre (dans) l’école inclusive.

Continuer la lecture de Edubref : D’où vient l’école inclusive ?

À l’école des compétences sociales

Gaussel Marie (2018). À l’école des compétences sociales. Dossier de veille de l’IFÉ, n°121, janvier. Lyon: ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 121-janvier-2018

Résumé

Au cours des dernières décennies, la notion de compétence s’est imposée dans un grand nombre de champs de pratiques professionnelles et s’est diffusée au sein du monde éducatif, de la maternelle à la formation des adultes. Le débat autour des compétences soulève cependant de nombreuses questions sur la façon dont l’école doit gérer leur apprentissage. Plusieurs problèmes se posent de façon récurrente sur leur articulation avec les programmes d’enseignement et sur leur mise en œuvre. La tâche s’avère encore plus grande lorsque l’on se penche sur la notion de compétences dite sociales, émotionnelles ou encore transversales, souvent mises en opposition à la notion de compétences académiques, disciplinaires ou cognitives, les premières peinant à être reconnues au sein de l’école alors qu’elles sont de plus en plus valorisées dans le monde du travail.

Aujourd’hui, en France, le diplôme national du brevet vient sanctionner l’acquisition des compétences décrites dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture dont notamment les compétences acquises dans le domaine 3, portant sur la formation de la personne et du citoyen. L’enseignement moral et civique (EMC) préconise que ces compétences prennent en compte quatre dimensions : la sensibilité, la règle et le droit, le jugement et l’engagement.

Quelles sont les missions de l’école aujourd’hui ? Est-ce de transmettre aux enfants des savoirs savants ?Est-ce de mieux les préparer à la vie qui les attend, de leur apprendre à gérer leurs émotions, d’éveiller leur sentiment d’empathie ? Dans quelle mesure le système éducatif contribue t-il au développement de ces compétences et le fait-il de manière consciente ?

Ce dossier de veille présente des problématiques récurrentes sur le rôle de l’école dans l’acquisition des compétences sociales et sur la possibilité de les évaluer. Il s’interroge aussi sur l’importance de l’expérience scolaire vécue par les élèves et sur les liens entres compétences sociales et réussite scolaire.

Continuer la lecture de À l’école des compétences sociales

L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves

Reverdy Catherine (2017). L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 119, juin. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 119-juin-2017

Résumé

Que propose le système éducatif pour accompagner tou.te.s les élèves dans leur apprentissage ? Beaucoup de dispositifs pédagogiques, sous toutes les formes possibles : des dispositifs externes à la classe, en petits groupes, en groupes de besoin, en ateliers à l’intérieur de la classe, avec des enseignant.e.s supplémentaires, des enseignant.e.s spécialisé.e.s, etc.

Pour voir plus clair dans cette multitude de dispositifs, qui souvent se juxtaposent au fur et à mesure des années, nous les avons examinés selon leur public : les dispositifs organisés pour les seuls élèves en difficulté, comme les activités pédagogiques complémentaires en primaire ; les dispositifs organisés pour tou.te.s les élèves, comme l’accompagnement personnalisé dans le secondaire. La mise en place historique du premier type de dispositifs (tournés vers le soutien et la remédiation) semble avoir montré ses limites : le fait d’être hors la classe, outre l’effet immédiat de stigmatisation vis-à-vis des camarades de la classe, entraine une rupture avec la dynamique et la temporalité de la classe, ce qui n’améliore pas à moyen terme l’apprentissage des élèves.

Suite à ces résultats, le passage de l’aide aux élèves en difficulté à l’accompagnement de tou.te.s les élèves s’est donc fait dans les préconisations officielles, mais n’a pas été suivi dans la pratique, puisque les deux types de dispositifs coexistent à l’heure actuelle. Ce Dossier de veille tente d’en comprendre les raisons, en explorant les études portant sur l’évaluation des dispositifs et en s’intéressant aussi bien à l’engagement des élèves dans leur apprentissage qu’aux transformations profondes des pratiques enseignantes qu’impliquent les dispositifs. Des pistes permettant aux enseignant.e.s de faire face aux défis de suivi de l’apprentissage (et donc de réussite) de tou.te.s leurs élèves sont abordées, notamment l’organisation et la gestion collective du repérage des besoins des élèves.

Continuer la lecture de L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves

EMI : Partir des pratiques des élèves

Joubaire Claire (2017). EMI : partir des pratiques des élèves. Dossier de veille de l’IFÉ, n°115, janvier. Lyon : ENS de Lyon

Disponible au format PDF : 115-janvier-2017

Résumé

Ce Dossier de veille interroge la notion d’éducation aux médias et à l’information, et présente des travaux de recherche récents qui permettent de cerner les contours des pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en mettant en cause les stéréotypes associés aux générations familiarisées au numérique depuis l’enfance.

La première partie retrace l’histoire de l’émergence de la notion d’éducation aux médias et à l’information (EMI) afin de la définir. Telle qu’elle est promue par l’UNESCO, l’EMI est la traduction française de media and information literacy (MIL), un concept très large qui associe au sein d’une même notion différentes littératies, comme la maitrise de l’information, la maitrise documentaire, la sensibilisation à la liberté d’expression et d’information, l’éducation à l’informatique, au numérique, aux jeux, au cinéma, à la télévision, à l’actualité, au décodage de la publicité, aux médias au sens le plus large. En France, l’éducation aux médias et à l’information fait depuis quelques années l’objet de travaux transdisciplinaires alliant des chercheur.se.s s’inscrivant dans le champ de l’éducation aux médias, de la culture de l’information et de l’éducation aux TIC.

La seconde partie du dossier présente, sans volonté d’exhaustivité, des travaux récents cherchant à cerner les pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en particulier du secondaire. Elle montre comment est mise à mal par les chercheur.se.s l’idée d’une génération homogène de « natifs numériques », pour faire apparaitre l’hétérogénéité des pratiques réelles des élèves, c’est-à-dire des  usages individuels des outils qu’ils utilisent, mais aussi des représentations qu’ils développent à leur sujet. Si le numérique facilite l’accès des jeunes à l’information, remettant ainsi en partie en cause la vision traditionnelle du rôle des enseignant.e.s, il fait l’objet d’un apprentissage loin d’être intuitif.

Continuer la lecture de EMI : Partir des pratiques des élèves