Archives de catégorie : Pratiques professionnelles et pédagogie

Que fait le corps à l’école?

 Disponible au format PDF : 126 -novembre-2018

Résumé  

Que les êtres se définissent par une existence charnelle ou par une conscience désincarnée, l’articulation entre corps et esprit reste une notion difficile à penser et à aborder comme le montre l’évitement de la question de la matérialité des corps en contextes scolaires dans la littérature de recherche. Cette absence de questionnement sur la place du corps à l’école est en elle-même une information significative qui pointe les paradoxes actuels de cet objet de recherche : le corps, ses fonctions, ses attributs sont à la fois omniprésents dans les médias contemporains mais semblent être un impensé des réflexions menées sur les lieux d’éducation et de formation.

Pourtant, corps des élèves et corps des enseignant.e.s sont indissociables des personnes qu’ils incarnent et les « esprits » ne se promènent pas tous seuls dans la cour de récréation ni dans la salle des professeur.e.s. Le Dossier de veille n°126 du mois de novembre 2018 souhaite interroger la notion du corps à l’école, en particulier  lors de la période adolescente, que ce soit dans la prise en compte du corps des élèves dans l’enceinte scolaire, au niveau des représentations enseignantes et adolescentes liées au corps, pendant les apprentissages du et sur le corps et enfin dans les espaces et interactions corporels. Les relations entre climat scolaire, bienêtre à l’école et usages sociaux du corps sont également évoquées.

Les problématiques de corporéité et d’incorporation sont présentées en filigrane pour mieux saisir le poids de la dualité corps/esprit qui pèse sur les liens entre corps et conscience, entre corps vivant (physiologique) et corps vécu (ou sensible) sur lequel les expériences quotidiennes marquées par la culture semblent prendre le pas sur la naturalité de l’organisme.

Continuer la lecture de Que fait le corps à l’école?

Regards sur l’éducation à la citoyenneté

Ravez Claire (2018). Regards sur l’éducation à la citoyenneté. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 125, juin. Lyon  : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF (40 p.) : 125-juin-2018

Résumé

Depuis une dizaine d’années, l’éducation à la citoyenneté fait dans le champ scolaire français l’objet de mutations curriculaires fréquentes, les textes officiels se succédant les uns aux autres. Ce Dossier de veille n° 125 se propose de replacer ces évolutions dans les questionnements plus larges qui informent la réflexion éducative, scientifique et internationale, sur ce thème.

La notion d’éducation à la citoyenneté est d’abord présentée au sein d’un paysage notionnel complexe, entre science politique, sociologie et didactique disciplinaire, ici entre citoyenneté, « éducation à » et socialisation politique, et dans un cadre institutionnel mettant de plus en plus en avant la notion de compétence. Finalité proclamée des systèmes éducatifs, la formation des citoyens et des citoyennes est également interrogée au vu des autres missions de l’École, de ses liens avec son environnement, et de son éventuelle efficacité.

Les dimensions que prend l’éducation à la citoyenneté dans le champ scolaire ont fait l’objet de nombreux débats récents. L’enseignement moral et civique introduit en 2015 comme discipline à tous les niveaux scolaires permet de dégager de grands axes d’analyse : tensions entre émotion et raison, dialogue entre savoirs et valeurs, construction collective et critique d’une culture démocratique par le biais de divers enseignements.

Les acteurs du système éducatif s’emparent de façon spécifique de l’éducation à la citoyenneté. Élèves, enseignants, personnels de vie scolaire et de direction, partenaires éducatifs articulent de façon diverse idéaux et principes d’une part, expériences et pratiques quotidiennes de l’autre, en lien avec un espace et une forme scolaires perçus ou non comme favorables au développement d’une identité citoyenne.

Continuer la lecture de Regards sur l’éducation à la citoyenneté

(Ré)écrire à l’école, pour penser et apprendre

Joubaire Claire (2018). (Ré)écrire à l’école, pour penser et apprendre.  Dossier de veille de l’IFÉ, n°123, mars. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 123-mars-2018

Résumé

Nous vivons dans un monde qui accorde une place importante à l’écrit. Aussi la maitrise de l’écriture est-elle un enjeu important, parce qu’elle conditionne l’insertion sociale des individus et qu’elle participe à la construction des élèves en tant que sujets. Ce Dossier de veille a pour objectif de proposer des repères sur les recherches actuelles concernant l’apprentissage et l’enseignement de l’écriture à l’école.

Une première partie présente les différentes facettes de cette activité, tout à la fois activité cognitive, production langagière et pratique sociale : il s’agit ainsi de faire le point sur la définition de l’écriture en tant qu’activité complexe, en mettant en regard diverses approches de cet objet de recherche. La deuxième partie s’intéresse aux recherches centrées sur les élèves, de leur progressive entrée dans l’écrit, dès l’école maternelle, jusqu’au développement de leur pratiques d’écriture au cours de l’adolescence . La troisième partie est quant à elle orientée sur les recherches portant sur le travail enseignant, qui décrivent et questionnent les pratiques actuelles afin de proposer des pistes d’évolution favorables à l’apprentissage de l’écriture. Continuer la lecture de (Ré)écrire à l’école, pour penser et apprendre

L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves

Reverdy Catherine (2017). L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 119, juin. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 119-juin-2017

Résumé

Que propose le système éducatif pour accompagner tou.te.s les élèves dans leur apprentissage ? Beaucoup de dispositifs pédagogiques, sous toutes les formes possibles : des dispositifs externes à la classe, en petits groupes, en groupes de besoin, en ateliers à l’intérieur de la classe, avec des enseignant.e.s supplémentaires, des enseignant.e.s spécialisé.e.s, etc.

Pour voir plus clair dans cette multitude de dispositifs, qui souvent se juxtaposent au fur et à mesure des années, nous les avons examinés selon leur public : les dispositifs organisés pour les seuls élèves en difficulté, comme les activités pédagogiques complémentaires en primaire ; les dispositifs organisés pour tou.te.s les élèves, comme l’accompagnement personnalisé dans le secondaire. La mise en place historique du premier type de dispositifs (tournés vers le soutien et la remédiation) semble avoir montré ses limites : le fait d’être hors la classe, outre l’effet immédiat de stigmatisation vis-à-vis des camarades de la classe, entraine une rupture avec la dynamique et la temporalité de la classe, ce qui n’améliore pas à moyen terme l’apprentissage des élèves.

Suite à ces résultats, le passage de l’aide aux élèves en difficulté à l’accompagnement de tou.te.s les élèves s’est donc fait dans les préconisations officielles, mais n’a pas été suivi dans la pratique, puisque les deux types de dispositifs coexistent à l’heure actuelle. Ce Dossier de veille tente d’en comprendre les raisons, en explorant les études portant sur l’évaluation des dispositifs et en s’intéressant aussi bien à l’engagement des élèves dans leur apprentissage qu’aux transformations profondes des pratiques enseignantes qu’impliquent les dispositifs. Des pistes permettant aux enseignant.e.s de faire face aux défis de suivi de l’apprentissage (et donc de réussite) de tou.te.s leurs élèves sont abordées, notamment l’organisation et la gestion collective du repérage des besoins des élèves.

Continuer la lecture de L’accompagnement à l’école : dispositifs et réussite des élèves

La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques

Reverdy Catherine (2016). La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques. Dossier de veille de l’IFÉ, n° 114, décembre. Lyon : ENS de Lyon.

Disponible au format PDF : 114-decembre-2016.

Résumé

À l’heure où le travail en équipe, l’intelligence collective et le travail collaboratif en projet sont ancrés dans le monde du travail, que les idées de collectifs citoyens, de fablabs et d’échanges de savoirs se développent, que se passe-t-il à l’école ? Comment la coopération est-elle envisagée ? Comment les compétences des élèves à coopérer sont-elles travaillées ?

Ce Dossier interroge la manière de mettre en œuvre la coopération dans les classes, à l’appui des recherches en éducation. Il y a de nombreux paramètres qui entrent en jeu lors des situations de coopération entre élèves, comme l’influence des relations et des tensions entre élèves, la place sociale accordée à chaque élève, l’habitude de la classe à coopérer, le contexte culturel de chaque pays qui incite plus ou moins explicitement les élèves à s’engager collectivement dans l’apprentissage, ou au contraire à travailler de manière plus individuelle, etc. Ce Dossier fait le point sur les avancées des recherches (en psychologie, en sciences de l’éducation, en didactique…) autour de la question de la coopération entre élèves, notamment par l’examen des relations entre la coopération et l’apprentissage : les élèves apprennent-ils mieux à plusieurs ? Faut-il plutôt un accord ou un désaccord entre les élèves pour qu’ils puissent chacun exprimer leur point de vue et comprendre celui des autres élèves ? Comment étudier les échanges entre eux pour trouver les traces d’un éventuel apprentissage ?

Côté enseignement, pour mettre en place cet apprentissage coopératif, l’enseignant.e peut organiser les situations de coopération selon différentes modalités qui dépendent des objectifs d’apprentissage visés : ce peut être le tutorat, où un.e élève est expert.e, l’autre novice ; ou encore l’aide spontanée entre les élèves, pour pallier aux difficultés ponctuelles. Mais la coopération évoque d’abord le travail en petits groupes autour d’une activité précise : comment choisir les élèves des groupes ? Combien en faut-il par groupe ? Quelles sont les activités qui nécessitent une situation de coopération ? Faut-il utiliser un système de récompense pour motiver les groupes ? Autant de questions qu’aborde ce Dossier de veille, en explicitant la manière dont les recherches sur l’apprentissage en coopération peuvent nourrir les différentes pratiques existantes, et comment elles s’inspirent en même temps de ces pratiques, rendant par là-même vaine et simpliste toute tentative d’application directe des unes vers les autres.

Continuer la lecture de La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques